Roselyne Allen
Roselyne Allen

Penser que je suis tombée dans le numérique dès ma naissance serait un abus de langage. J’admire les Céline Dion, Elvis Presley, qui tout-petit affirmaient qu’ils seraient « Chanteur ». J’admire ces génies qui ne cherchent par leur route mais la poursuivent sans détours. Mais, je ne suis pas de ces génies-là. J’ai besoin de découvrir pour comprendre, d’essayer pour apprendre. Je suis en fait, Néo de la Matrix. Néo qui se révèle dans l’action et l’engagement. Alors j’ai traversé les continents, pour me confronter à des modes de travail différentes ; j’ai aussi goutté à la culture organisationnelle de secteurs tels que la distribution, la finance, le social. J’ai appris et j’ai donné le meilleur de moi en tout temps.

Orientée solutions, tête chercheuse je crois que les problèmes sont les stimulants de l’esprit. Plus généraliste que spécialiste, j’estime que les défauts ne sont pas des tares mais des potentiels dissimulés. Forte de mes atouts et tares, Chef de projet digital  me sied désormais comme un gant.